04. La nit i el dia

La nuit et le jour

Descendons dans les eaux
profondes du sommeil commercer avec les poissons
de la mémoire
                   avec le moins de distanciation
possible,
           non pas dans l'attente d'une réponse
des voix abyssales,
                         mais simplement pour le
mouvement
de l'eau noire, somptueuse, riche
de secrets que personne ne connaît.
                                                 Nuits étranges ...
Puis, aubes:
                le couteau du jour
fend les volets par où pénètre, lisse,
un fin courant de lumière,
                                   des draps blancs
volettent, grands oiseaux, et se posent
sur les paillers brûlant de jaune,
                                            le ruisseau
mugissant se précipite dans la chute d'eau,
qui l'avale.
              Des blés s'étendent jusqu'à la ligne
de l'horizon.
              Les chevaux s'emballent.

(versió de Patrick Gifreu)